Histoire d’un singe en hiver

“Je me souviens également d’une scène qui m’avait bouleversé et qui me bouleverse encore, c’est la scène finale du film: il s’assied sur un banc, il sort un bonbon qu’il déplie soigneusement, qu’il met à la bouche, rien d’autre. Et pourtant passe toute une détresse, tout un désenchantement de la vie. Il avait préparé cette scène en étant d’une humeur massacrante dans le train qui nous amenait à Pont-leveque. Il n’était pas à prendre avec des pincettes parce que c’était la fin du film, il savait qu’il allait se séparer de Belmondo, de toute une ambiance et il savait qu’il devait montrer dans le dernier plan final une espèce de détresse très pudique, mais une détresse quand même.”

sin-titulo2
Sur le film “Un singe en hiver” et Jean Gabin, tiré de:
 https://www.youtube.com/watch?v=HDKXWl6o4Xk